Le dégriffage et alternatives

AVIS À NOS LECTEURS: tel qu’exigé par l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec, pour se conformer aux codes de déontologie relatifs à la publicité, les chroniques informatives suivantes qui comportent le logo de notre entreprise, doivent être interprétées comme des publicités. (L’ajout du terme « publicité » sera ajouté progressivement sur chaque chronique au cours de l’année 2016).

En quoi consiste le « dégriffage »  ou onyxectomie?
Le dégriffage est une procédure chirurgicale orthopédique qui
consiste en l’amputation de la troisième phalange,
petit os localisé à l’extrémité de chaque orteil du chat. Il ne suffit donc pas
seulement de retirer la griffe, mais bien de sectionner
(à l’aide d’un bistouri ou d’un laser) des ligaments, des nerfs,
et finalement de retirer le petit os où est ancrée la griffe.

Des complications sont-elles possible suite à cette chirurgie?

Les complications possibles du dégriffage incluent:

  • saignement et/ou infection bactérienne au niveau des doigts,
  • dommage aux nerfs de la patte due à l’utilisation du garrot durant la procédure
  • boiterie à court terme ou à long terme,
  • douleur fantôme au site amputé et/ou réaction négative à la manipulation des pattes
  • possibilité d’une repousse anormale des griffes.

Pourquoi ne pas faire dégriffer son chat?

Pour la douleur qu’elle engendre et les complications possibles, cette procédure devrait être  réservée que dans les cas où les alternatives non-chirurgicales ont échoué. Comprendre le comportement félin, prendre en considération le style de vie de son chat, son âge, son poids, la douleur et les risques associées à cette intervention sont quelques uns des facteurs à considérer avant de faire subir à son chat un dégriffage.

De plus, il important aussi de réaliser que le dégriffage n’est pas une alternative souhaitable à un problème d’agression. Il peut même empirer le problème et inciter le chat à mordre d’avantage.

Justement, pourquoi les chats font-ils  leurs griffes sur les objets?

  • Parce que la griffade (action de faire ses griffes) fait parti intégrale de leur comportement naturel et instinctif.
  • Parce que ceci leur permet d’exercer les muscles de leurs pattes avant
  • …Sert à renouveler leurs griffes endommagées
  • …permet d’imprégner leur senteur (phéromones) sur les objets qui leur  appartiennent, améliorant ainsi leur état de bien-être.
  • …permet de se défendre et de monter dans les arbres
  • Et enfin, permet de signifier leur présence à leur congénère par le marquage visuel laissé par les traces sur les objets et le marquage olfactif via les phéromones provenant de leurs coussinets.

Quelles sont les alternatives au dégriffage?

Il existe heureusement une panoplie d’alternative au dégriffage. Ces méthodes utilisées pour diminuer les dommages faits par la griffade peuvent paraître ardues à mettre en place ou à maintenir. Mais en comprenant bien le comportement félin et aillant à cœur le bien-être de votre chat, ces méthodes sont facilement réalisables. Il suffit qu’un peu d’effort et de volonté.

1. Socialiser et éduquer votre chaton :

  • Dès son bas âge, manipuler souvent ses pattes, coussinets, et griffes. Ceci aide à prévenir les griffures, les morsures et facilitera la taille de griffes tout au long de sa vie.
  • Enseigner lui où faire se griffes :
    • Offrez- lui de l’herbe à chat (« catnip ») et disposer là à l’endroit où vous voulez qu’il fasse ses griffes.
    • Jouer avec lui avec un laser, une plume, ou un jouet à l’endroit où vous voulez qu’il fasse ses griffes.
  • Enseigner lui où ne pas faire ses griffes :
    • Disposer une bonbonne de «SSSCATMD» (innotek.net/multivet)  aux endroits stratégiques. Un détecteur de mouvement détecte tout d’abord la présence de votre animal. S’en suit un bruit sonore puis un jet d’air qui éloignera votre animal à tout coup!
    • Arroser votre chat d’un jet d’eau ou faire un son bruyant lorsqu’il fait ses griffes aux endroits indésirables.
    • Coller un matériel texturé non confortable aux endroits indésirables où il est porté à faires ses griffes : papier d’aluminium, papier adhésif double (www.stickypaws.com), pellicule cellophane etc.)

2. Dehors le chat!!  : Le chat est un être solitaire mais naturellement actif, curieux, grimpeur et territorial. En lui permettant d’aller dehors, vous contribuez non seulement à son bien-être physique mais également à son équilibre émotif. De plus un chat extérieur aura tendance à faire ses griffes sur les objets extérieurs et non sur votre nouveau sofa!

Vous craignez qu’il s’égare, qu’il soit victime d’un accident ou encore qu’il devienne la proie du chien du voisin? Attacher-le  à l’aide d’un harnais et d’une longe  ou construisez-lui un enclos extérieur. Et s’en oublier, faite lui installer une micropuce.

3. Tailler les griffes ! Tailler les griffes de votre chat régulièrement permet non seulement de réduire le besoin de votre chat à http://www.veterinairevaudreuil.com/wp-content/uploads/2017/04/4.pngfaire ses griffes mais endommagera moins vos meubles. Habituez-le à se faire tailler les griffes lorsqu’il est chaton.

4. Enrichissement de l’environnement intérieur de votre chat.

La prévention de la destruction des meubles et objets faite par les griffes de votre chat passe par l’enrichissement de son environnement. Enrichir l’environnement signifie mettre en place dans votre demeure, tous les outils nécessaire afin de maintenir en santé son bien-être physique et émotif. Ceci est d’autant plus important si vous interdisez l’accès extérieur à votre chat.

  • Mettre à la disposition de votre chat des endroits où il peut faire ses griffes  et assoupir ses instincts de félin: Arbres à chats avec cachettes, poteaux à griffes et accès aux rebords des fenêtres. Consulter le site The indoor pet initiative pour plus de détails : indoorpet.osu.edu
  • Utiliser les phéromones artificiels Feliway® (feliway.com/fr). FeliwayÒ est un produit qui reproduit certaines propriétés apaisantes des phéromones faciales utilisés par les chats pour marquer leur territoire et s’y sentir en sécurité. En reproduisant les caractéristiques des phéromones faciales félines, FeliwayÒ crée un environnement sécurisant et familier pour le chat. En conséquence, FeliwayÒ peut être utilisé pour le bien être et pour rassurer les chats, lorsqu’ils sont face à une situation stressante pouvant se manifester par de l’agression, de la destruction ou de la malpropreté.

 

 

 

 

5. Installer des Soft PawsÒ sur les griffes de vos chats. Ces faux-ongles en vinyle que l’on pose avec une colle non-toxique par-dessus chaque griffe, permet d’éliminer le dommage de vos meubles tout en permettant à votre chat d’assoupir son instinct de faire ses griffes.

Pour des informations additionnelles,  n’hésitez pas à communiquer avec nous.
Clinique Vétérinaire Vaudreuil 450-218-9090

Références images clipart : www.google.ca